Esthétique & création

Les joaillers français les plus connus de l'univers

Histoire de la haute joaillerie française
Histoire de la haute joaillerie française

La haute joaillerie française jouit d'une exceptionnelle réputation fondée sur des siècles d'excellences. Aujourd'hui encore, les grandes maisons de la joaillerie française brillent dans l'univers des bijoux de luxe.
Voici une histoire de ces maisons de haute-joaillerie que le monde nous envie.
Aucun ordre de tri particulier dans cette liste, mais soyez prévenus... je vais mettre du superlatif partout. 😍

Chaumet

La maison de haute joaillerie Chaumet est un symbole de luxe et de raffinement, avec une histoire qui s'étend sur 240 ans.

Fondée en 1780 par Marie-Étienne Nitot, un apprenti devenu collaborateur d'Ange-Joseph Aubert, le joaillier de Marie-Antoinette, Chaumet a rapidement gagné en prestige. Nitot a su capturer l'élégance et le style de l'époque, créant des pièces qui ont attiré l'attention de la haute société parisienne.

Lorsque Napoléon Bonaparte est devenu empereur en 1804, Nitot a été choisi pour créer l'épée du sacre de Napoléon et la tiare du Pape Pie VII. Ces pièces ont non seulement solidifié la réputation de Nitot en tant que maître joaillier, mais ont également établi Chaumet comme la maison de joaillerie de l'Empire.

Diadème de perles baroques, Chaumet, vers 1930, platine, diamants et perles naturelles.  Paris, collections Chaumet.  © Nils Herrmann – Chaumet

Diadème de perles baroques, Chaumet, vers 1930, platine, diamants et perles naturelles. © Nils Herrmann – Chaumet

En 1812, Chaumet a déménagé au numéro 15 de la place Vendôme, devenant ainsi la première maison de joaillerie à s'installer sur cette place emblématique. Cela a marqué un tournant dans l'histoire de Chaumet, la maison étant désormais au cœur de la mode et du luxe à Paris.

Aujourd'hui, Chaumet continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Chaumet. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Chaumet une véritable icône de la haute joaillerie.

👉 Site internet de la maison Chaumet

 

Boucheron

La maison de haute joaillerie Boucheron est un véritable pilier du luxe français, avec une histoire qui s'étend sur plus de 160 ans.

L'histoire de Boucheron commence en 1858 lorsque Frédéric Boucheron, un visionnaire et un créateur talentueux, ouvre la première boutique de joaillerie sur la place Vendôme (lui aussi c'est le premier ? 😅) à Paris. Cette décision audacieuse a non seulement marqué le début de l'histoire de Boucheron, mais a également défini la place Vendôme comme le cœur de la haute joaillerie française.

Au fil des ans, Boucheron a continué à innover et à repousser les limites de la création de bijoux. Par exemple, en 1879, la maison a créé le collier Point d’Interrogation, proposant pour la première fois un porté asymétrique et sans fermoir¹². Cette création a non seulement démontré le savoir-faire technique exceptionnel de Boucheron, mais a également libéré la joaillerie et la femme.

Boucheron a également été reconnu pour son travail exceptionnel avec des pierres précieuses. En 1878, la maison a créé un collier serti d’un saphir de 159 carats, assorti aux yeux bleus d’une femme : l’Américaine Marie-Louise MacKay. Une création unique, spécialement imaginée pour elle.

Bracelets Boucheron, inspirés par... les pavés parisiens (2004).
Bracelets Boucheron, inspirés par... les pavés parisiens (2004).

Au fil des ans, Boucheron a continué à innover et à repousser les limites de la création de bijoux. En 2015, par exemple, la maison a utilisé pour la première fois le marbre Makrana en haute joaillerie pour créer le collier Jodhpur. La même pierre a servi à construire l’intemporel Taj Mahal.

Aujourd'hui, Boucheron continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Boucheron. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Boucheron une véritable icône de la haute joaillerie.

👉 Site internet de la maison Boucheron

 

Christofle

Fondée en 1830 par Charles Christofle, la maison a commencé comme une petite bijouterie dans laquelle Charles Christofle a été apprenti avant de prendre les rênes. Il a repris l'entreprise familiale, spécialisée dans la fabrication de métaux précieux, et a changé le destin de l'entreprise en rachetant les brevets d'argenture et d'or par électrolyse, au français Henri de Ruolz, en 1842. Ce procédé, également appelé galvanoplastie, permet de déposer une fine couche d'argent ou d'or sur un objet.

Grâce à cette innovation, Charles Christofle a pu commencer à fabriquer des pièces en métal argenté à l'échelle industrielle. Le succès de la Maison Christofle a été immédiat : la classe moyenne supérieure qui n'avait pas les moyens de s'offrir un service en argent massif s'est précipitée sur ces ménagères en métal argenté moins onéreuses que les ménagères en argent.

En 1851, Christofle est devenu le fournisseur officiel du Second Empire, lorsque Napoléon III a commandé une orfèvrerie « particulièrement » majestueuse pour les réceptions de Compiègne et des Tuileries. La Maison a également fourni le roi Louis-Philippe, le tsar de Russie et beaucoup d'autres au-delà de nos frontières.

Dès ses premières années, la Maison Christofle a embrassé différents courants : du style bourgeois au design contemporain en passant par le japonisme, le naturalisme, l'Art Nouveau, l'Art déco. Depuis sa création, la Maison a pour objectif de solliciter des talents et de collaborer avec des artistes ; elle fait appel à des designers reconnus, comme Andrée Putman, Marcel Wanders, ou encore Ora-ïto qui signent de beaux objets du quotidien.

Bracelet Christofle en argent massif - collection actuelle
Bracelet Christofle en argent massif - collection actuelle

Aujourd'hui, Christofle continue de créer des pièces qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Christofle. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Christofle une véritable icône de l'orfèvrerie.

👉 Site internet de la maison Christofle

 

Cartier

L'histoire de Cartier commence en 1847 lorsque Louis-François Cartier reprend l'atelier de bijouterie de son maître Adolphe Picard à Paris. C'est la princesse Mathilde, cousine de l’empereur Napoléon III, qui popularise la Maison au sein de la haute société parisienne et internationale.

En 1859, Cartier déménage au 9, boulevard des Italiens, puis en 1899 au 13, rue de la Paix, ce qui était alors le centre mondial de la mode et du luxe. C'est à cette époque que Cartier commence à développer son propre style, caractérisé par des bijoux néoclassiques de diamants sur monture platine.

Diadème Cartier, platine et diamant- style "guirlande"
Diadème Cartier, platine et diamant- style "guirlande"

En 1902, Pierre Camille Cartier, fils cadet d’Alfred, ouvre une succursale à Londres à l’occasion du couronnement du roi Edouard VII. Pour cet évènement, le roi ne commande pas moins de 27 tiares et accorde en 1904 à Cartier son premier brevet de fournisseur officiel du roi d’Angleterre. C'est à partir de ce moment que Cartier est surnommé "le joaillier des rois et le roi des joailliers".

En 1909, Cartier ouvre une nouvelle boutique au numéro 712 de la prestigieuse 5ème avenue new-yorkaise¹. La boutique sera déplacée en 1917 au numéro 653 de la 5ème avenue, à la suite de l’échange de la résidence de Morton F. Plant contre un collier de deux rangs de 55 et 73 perles fines.

Au fil des ans, Cartier a continué à innover et à repousser les limites de la création de bijoux. Par exemple, en 1913, la maison française propose des pièces de joaillerie aux influences orientales notamment hindoues, tibétaines ou persanes.

Aujourd'hui, Cartier continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Cartier. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Cartier une véritable icône de la haute joaillerie.

👉 Site internet de la maison Cartier

 

Mauboussin

L'histoire de Mauboussin commence en 1827 lorsque Monsieur Rocher ouvre un atelier de joaillerie rue Greneta, près de la Porte Saint Martin à Paris¹. Jean-Baptiste Noury, collaborateur de Rocher, reprend ensuite l'atelier et engage son neveu, Georges Mauboussin, comme apprenti avant de lui céder sa place en 1883.

Georges Mauboussin a su naviguer dans un environnement de concurrence intense, avec des maisons établies comme Falize, Massin, Mellerio, Vever et Wièze, ainsi que des nouveaux venus comme Cartier et Boucheron¹. Malgré cela, Mauboussin a réussi à se distinguer par son audace et sa persévérance, créant des pièces de joaillerie uniques et audacieuses.

En 1922, l'établissement devient la Maison Mauboussin. De fils en cousins, le patrimoine restera dans la famille jusqu'au début des années 2000. Ce n'est qu'en 2002 que la célèbre maison de haute joaillerie passe aux commandes d'un financier suisse qui en confie la direction à Alain Nemarq, le PDG actuel.

Broche Mauboussin - période après-guerre
Broche Mauboussin - période après-guerre (désolé pour la qualité médiocre de la photo)

Aujourd'hui, Mauboussin continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Mauboussin. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Mauboussin une véritable icône de la haute joaillerie..

👉 Site internet de la maison Mauboussin

 

Van Cleef & Arpels

L'histoire de Van Cleef & Arpels commence avec le mariage d'Estelle Arpels et Alfred Van Cleef en 1895 à Paris. Estelle Arpels était la fille d'un négociant en pierres précieuses, et Alfred Van Cleef était le fils d'un artisan lapidaire et courtier en diamants. Le couple partageait les mêmes valeurs : le sens de la famille, l'esprit d'innovation et la passion des pierres précieuses.

En 1906, Alfred Van Cleef s'associe aux frères d'Estelle pour ouvrir la première boutique Van Cleef & Arpels au 22, place Vendôme, haut-lieu de l'élégance parisienne. Depuis, la Maison n'a jamais quitté cette adresse mythique.

Au fil des années, Van Cleef & Arpels a continué à innover et à repousser les limites de la création de bijoux. Par exemple, en 1925, Van Cleef & Arpels remporte le Grand prix pour la pièce historique avec le Bracelet aux Roses créé spécialement pour cette occasion à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes.

Bracelet aux Roses - Van Cleef & Arpels - photo Jaterina Perez
Bracelet aux Roses - Van Cleef & Arpels - photo Jaterina Perez

Aujourd'hui, Van Cleef & Arpels continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Van Cleef & Arpels. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Van Cleef & Arpels une véritable icône de la haute joaillerie.

👉 Site internet de la maison Van Cleef & Arpels

 

Fred (aucun lien)

La maison de haute joaillerie Fred est un véritable symbole du luxe français, avec une histoire qui s'étend sur près d'un siècle.

L'histoire de Fred commence avec la naissance de Fred Samuel en 1908 en Argentine, dans une famille où l'on faisait le commerce de diamants, de perles et de pierres multicolores. À l'âge de 16 ans, il arrive en France et se forme au métier de la joaillerie au sein de l’entreprise Worms, négociante en pierres et en perles.

En 1936, Fred Samuel s'installe à son compte et ouvre une boutique à son nom dans le huitième arrondissement de Paris, au numéro 6 de la rue Royale. Il choisit d’indiquer en lettres capitales sur sa première carte de visite : « Fred Samuel, le moderne, joaillier, créateur ». Il est un des premiers introducteurs en France de la perle de culture, nouveauté japonaise qui bouleverse la joaillerie française jusqu'alors vouée à la perle fine.

Sa renommée grandissante et son audace créative pour l’époque lui valent la reconnaissance de vedettes hollywoodiennes telles que Mary Pickford, Douglas Fairbanks, Barbara Hutton ou encore Marlène Dietrich.

Le diamant jaune "Soleil d'or" de 101 carat appartenant à la maison Fred
Le diamant jaune "Soleil d'or" de 101 carat appartenant à la maison Fred

Aujourd'hui, Fred continue de créer des bijoux qui allient tradition et innovation, tout en restant fidèle à son héritage. Chaque pièce est un témoignage de l'artisanat exceptionnel et du design innovant qui ont fait la renommée de Fred. C'est cette combinaison d'histoire, de savoir-faire et de créativité qui fait de Fred une véritable icône de la haute joaillerie.

👉 Site internet de la maison Fred

 

Allez, c'est tout pour l'instant. J'ai besoin de me remettre de mes émotions. Evoquer tous ces noms prestigieux et ces petites histoires qui ont fait la grande histoire de la joaillerie française. Ca me fait quelque chose.